vendredi 29 mai 2009

LANCEMENT DU PROGRAMME « UN JOUR SANS VIANDE » EN FRANCE

L'information s'est largement répandue, mais le problème est toujours d'actualité : selon de dernier rapport de la FAO sur l'impact écologique de l'élevage sur notre planète, ce secteur est responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serre, ce qui place l'industrie de l'élevage comme premier responsable du réchauffement climatique, devant le secteur des transports. Production de nourriture, transport, fermentations, lisiers... la quantité de gaz à effet de serre produits par cette activité s'est multipliée ces dernières décennies, face à la hausse constante de consommation de viande dans les pays occidentaux et les pays émergents.

Pour répondre à ce problème, la ville de Gand, qui fait partie des 350 villes européennes pour le climat, a décidé de mettre en place, depuis le 13 mai dernier, une journée hebdomadaire écologique appelée « jeudi sans viande » : dans les cantines scolaires et les collectivités, élèves et employés municipaux sont invités à découvrir chaque jeudi les alternatives végétales, à base de céréales et légumineuses, le temps d'un repas. Une solution douce et pourtant efficace puisque l'EVA, l'association végétarienne belge à l'origine de cette initiative, a calculé que si les 240 000 habitants de Gand arrêtaient de manger de la viande pendant une journée par semaine, au bout d'une année, cela équivaudrait à 20 000 voitures qui ne rouleraient plus !

La nouvelle de cette initiative novatrice a fait le tour des médias d'Europe et d'Outre-Atlantique, et déjà plusieurs autres villes belges souhaitent faire de même. Qu'en est-il en France ? Pour lutter contre le réchauffement climatique, près de 50 maires de villes françaises telles que Annecy, Besançon, Bordeaux, Dijon, Dunkerque, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Paris, Rennes, et d'autres, se sont engagées au même titre que Gand à mettre en place des solutions pour le climat. Le modèle belge du « jeudi sans viande » va-t-il retenir l'attention de ces acteurs pour l'environnement ?

Pour faciliter le développement d'une telle journée hebdomadaire végétarienne en France, l'Association Végétarienne de France lance le programme « un jour sans viande ». Le site www.unjoursansviande.fr, véritable outil d'information et de communication dédié à ce programme, renseignera les villes candidates sur les procédures à mettre en place. L'AVF met à disposition des collectivités une documentation complète sur la nutrition végétarienne, ses bienfaits pour l'environnement et la santé, se met à l'écoute des problèmes rencontrés et se propose de chercher des solutions.

Plus d'informations sur www.vegetarisme.fr
Contact :
André Méry (Président) : president@vegetarisme.fr
Alice Rallier (porte-parole) : avf.medias@vegetarisme.fr


--
Contact Presse:
Association Végétarienne de France

contact@vegetarisme.fr
www.vegetarisme.fr

--

Communiqué envoyé le 29.05.2009 11:04:20 via le site Categorynet.com dans la rubrique Société

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire