mercredi 4 novembre 2009

Colloque "Vers un renouveau du collège unique ?"

Colloque "Vers un renouveau du collège unique ?"


Colloque de l'Association Lire-Écrire
"Vers un renouveau du collège unique ?"
28 Novembre 2009 à Paris IV Sorbonne
108 Bd Malesherbes PARIS 17e

« Si je souhaite réformer le collège unique, c'est pour que chacun puisse y trouver sa place, pour que les différences de rythmes, de sensibilités, de caractères, de formes d'intelligence soient mieux prises en compte de façon à donner à chacun une plus grande chance de réussir. »
Lettre aux éducateurs de Nicolas Sarkozy, septembre 2007

Deux ans plus tard, qui parle encore du collège unique ?

Le collège unique devait permettre d'élever le niveau de formation générale de tous ceux qui, auparavant, ne dépassaient pas le certificat d'étude.

Le constat, aujourd’hui, est sans appel :
- le nombre de jeunes issus des classes populaires accédant aux études supérieures a chuté de manière spectaculaire ces dernières années
- à l'issue de 13 années de scolarité, le collège rejette chaque année 150 000 élèves sans avoir pu leur donner la moindre qualification, pas même la maîtrise des savoirs fondamentaux

La trop grande hétérogénéité dans le niveau des élèves rend le métier d'enseignant au collège de plus en plus difficile et pénible. Les élèves ont de plus en plus l'impression d'y perdre leur temps, lorsque leur situation personnelle ne les conduit pas à désespérer d'eux-mêmes. Personne ne sort gagnant d'une situation qui ne cesse de se dégrader et paraît ne plus intéresser grand monde.

Il est vrai que l'existence d'établissements choisis permet aux élites de ne pas être affectées de trop près par ces évolutions. Peut-on pour autant oublier tous les autres ?

Il ne serait pas acceptable de fermer les yeux plus longtemps. Il est urgent de repenser le collège unique. Peut-il être encore réformé ? Peut-on préserver l'ambition de scolariser l'ensemble d'une classe d'âge avec l'exigence d'amener chacun au plus haut niveau de formation permis par ses capacités et sa motivation, sans privilégier aucune des filières de formation ? Comment réconcilier l'attention aux élèves en difficulté avec l'impératif de ne pas couper les ailes aux meilleurs d'entre eux ?

Le colloque « Vers un renouveau du collège unique ? » ouvrira des pistes pour fonder un nouveau collège et le rendre à la fois plus juste et plus ambitieux.
Après une mise en perspective des transformations du collège, et un état des lieux, présenté par des témoins de première main, des propositions viendront enrichir une table-ronde qui conclura la journée. Les actes du colloque seront publiés et diffusés auprès d'un large public.

Le panel des intervenants offrira un éventail de compétences. Nous pouvons mentionner :
Laurent LAFFORGUE, membre de l'Académie des Sciences, Médaille Fields
Nathalie BULLE, CNRS, auteur de l'ouvrage récent et remarqué L'école et son double – Essai sur l'évolution pédagogique en France
Cécile REVERET, enseignante en collège, auteur de La sagesse du professeur de français
Michel SEGAL, enseignant les mathématiques au collège, auteur de Autopsie de l'école républicaine
Pierre PERRIER, membre de l'Académie des Technologies, rédacteur de l'avis de cette académie sur « L'enseignement des technologies, de l'école primaire au lycée »
Élisabeth ALTSCHULL, enseignante en lycée, auteur de L'école des ego, présidente de « Transmettre Savoirs et Méthodes »
Bernard KUNTZ, président du SNALC
Thierry SIBIEUDE, professeur à l'ESSEC, créateur d'une chaire entrepreneuriat social, initiateur du mouvement "Une grande école, pourquoi pas moi ?", président de « La Clé pour l'autisme »

Inscription obligatoire pour participer au colloque : http://college.lire-ecrire.org - Participation libre aux frais


Contact Presse :
Association Lire Écrire
Frédéric Prat
fprat@lire-ecrire.org
Téléphone : 06 62 34 31 90
http://college.lire-ecrire.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire